Les Gardes Mots Index du Forum
 
 
 
Les Gardes Mots Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

A la recherche de Sul'thraze

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Gardes Mots Index du Forum -> Rôle-Play -> Nos histoires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jÿl
Veilleuse

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2012
Messages: 229
Localisation: Belgique
Féminin Bélier (21mar-19avr)

MessagePosté le: Mer 4 Juil - 15:38 (2012)    Sujet du message: A la recherche de Sul'thraze Répondre en citant

















Philippe de Rougemont referme le lourd livre poussiéreux. Sur la couverture il est possible de lire, en partie effacé:

« Grandeur et décadence des empires trolls ».

Depuis qu'il s'est attaché à comprendre le monde d'Azeroth, et surtout depuis ses aventures en Strangleronce,
le mage porte une attention toute particulière aux trolls, à leurs empires et à cette culture singulière.
Intuitivement, de Rougemont sait que le livre n'est pas exhaustif... que les trolls et leurs univers ne peuvent se résumer
à un livre poussiéreux et, de surcroît, écrit par un explorateur gnome atypique Davidmudsen PierreVivante.

Ceci dit, durant la lecture sur les différentes tribus trolls, l'une d'elles à attiré particulièrement son attention : la tribu Furie-des-sables.

« Comment des trolls ont-ils pu se retrouver au milieu du désert de Tanaris ? » s'est-il demandé.

La lecture de l'article lui a appris que : « Plusieurs milliers d'années avant la Guerre des anciens, la tribu Furie-des-sables
appartenait à l'empire Gurubashi. La Grande Fracture provoqua l'éparpillement des trolls des jungles sur différents
territoires. Les Furie-des-sables se retrouvèrent isolés, dans ce qui ne tarda pas à devenir le désert de Tanaris.
Les trolls finirent par s'adapter à ce nouvel environnement très dur. Aujourd'hui, ils ne ressemblent plus que superficiellement
à leurs ancêtres les trolls des jungles. Depuis la Fracture, ils ont été forcés de céder une grande partie de Tanaris à
des étrangers, et défendent férocement ce qui reste de leurs terres. »

A la fin de cette lecture, de Rougemont s'est souvenu d'une discussion qu'il a eu avec un gobelin du Cartel de Gentepression :

« P'têt bin qu'oui, p'têt bin qu'non, quoiqu'il en soit les trolls de Tanaris et surtout ceux de Zul'farrak sont à cran !
Ils chassent tous les aventuriers en maraudes et malheur à ceux qu'ils attrapent ! Certains disent qu'ils finissent dévorés par les trolls
eux mêmes, d'autres disent qu'ils servent de pitance à une créature immense...Va savoir ? Ce dont j'suis sûr Mr le curieux c'est qu'il
sont viscéralement attachés à une sorte de relique ! Ouaip encore plus attachés qu'un nain pourrait l'être à son tonnelet de bière...
»

Une relique... Zul'farrak... les trolls... Le chevalier en savait trop... ou trop peu ! Une seule personne peut répondre à ses questions et
accréditer ou non la thèse de la relique : Iho Blanche-étoile. Le savant est versé dans l 'histoire et la philosophie... Le savant ?
La savante plutôt. Une elfe de sang peu commode et roublarde au possible dont chaque information se paie rubis sur l'ongle.
Après avoir déplacé monceaux de documents le mage retrouve une lithographie récente et les coordonnées de sa villégiature :



« De Rougemont.... Comment vas-tu vieil aristocrate misanthrope ? »
Après maintes palabres et un paiement hors du commun (et que nous tiendrons caché par soucis de morale) Iho finit par lui
donner les informations tant recherchés :
« Ah... les Furie-des-sables ? Tu cherches Sul'thraze la Flagellante

Tu n'est pas le seul tu sais ? Et rares sont ceux qui pourront jouir de sa possession... L'élu devra être opiniâtre et courageux
car vois-tu, de Rougemont, Sul'thraze n'est qu'un aboutissement. Pour acquérir cette lame, il te faudra en trouver deux.
Et chacun d'entre elle à pour propriétaire un puissant troll furie-des-sables qui ne sera sans doute pas disposé à la léguer.

La première des deux lames est
Jang'thraze la Protectrice

Et la seconde est Sang"thraze la Déflectrice

Selon les textes anciens un rituel particulier permettrait d'assembler les deux armes pour obtenir Sul'thraze...
Voilà worgen, je n'en sais pas plus...que la chance et de bon partenaires t'accompagnent et surtout... n'hésite pas à me
solliciter de nouveau..tu paies bien. Mais une dernière question Philippe, pourquoi veux-tu cette arme légendaire?
Tu ne seras même pas capable de la manier...


« Pour le prestige Iho. Pour l'amour de l'exploration, pour la découverte et pour tous ceux qui m'attendent chez les Gardes-Mots ».

L'esprit du chevalier est en ébullition, son corps, son âme sont tendus au possible.

« Il me faut cette relique ! Par les Dieux très Anciens et la foi des Gardes-Mots, il me faut cette arme. Je ne peux y aller seul, c'est une évidence. Il me faut l'aide des Gardes-Mots et je pense que je vais choisir le nain exubérant et son amie gilnéenne »

Les trouver n'aura pas été le plus difficile, les convaincre non plus, les amener en Kalimdor un jeu d'enfant...
Mais Philippe de Rougemont, bien qu'excité à l'idée de relever ce défi est soucieux. Ne met-il pas la vie des ses compagnons
pour assouvir sa soif de connaissance ?
La question reste sans réponse car l'engouement des deux compères est sans faille et l'ardeur avec laquelle tous trois assaillir le bastion troll mémorable.

Les combats furent âpres mais la chaire et le sang, les arcanes et les éléments, eurent raisons des trolls et autres
créatures parsemant les ruines de Zul'Farrak.
Et ils trouvèrent les deux lames, et de Rougemont les assembla dans un rituel incompréhensible, et elle apparu enfin,
cette arme légendaire tant convoitée...




La joie communicative d'Ulfingard et la réserve, non moins expressive, de Morgwën, furent des récompenses aussi
chaleureuse, si ce n'est plus, que la possession de l'épée.
Et le mage a conscience dans ce moment là de la chance d'avoir de tels compagnons, qui n'ont pas hésité à prendre des risques,
au péril de leur vie même pour atteindre cette légende.
Et il faut une part d'abnégation pour aider un compagnon à se procurer un objet dont il n'aura pas l'utilité,
mais qu'il recherche ardemment pour la gloire de sa communauté : Les Gardes-Mots



Emportés par cette joie vigoureuse, ils iront même jusqu'à débarrasser ces ruines du terrible monstre Gahz'rilla, une hydre perfide et puissante...



Désormais, l'épée légendaire est devenue l'une des œuvres exposées à la Maison des Gardes-Mots, dans le quartier de la Garde Mystique de Forgefer.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Juil - 15:38 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Gardes Mots Index du Forum -> Rôle-Play -> Nos histoires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com